Christine and the Queens en Ouganda dans un centre de l'UNHCR

Christine rencontre des réfugiés congolais en Ouganda

On le sait, Christine and the Queens est avant tout une artiste engagée. Une des causes pour lesquelles elle s’est montrée sensible ces dernières années est celle des réfugiés à travers le monde. Elle s’est donc rendue sur le terrain pour voir les différentes actions mises en place par le Haut Commissariat aux Réfugiés en Ouganda.

L’UN Refugee Agency : qu’est ce que c’est ?

Logo UNHCRL’agence des Nations Unies pour les réfugiés, aussi appelée UNHCR, est un programme de l’ONU. Elle a été créée en 1950 après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, elle aide et protège les réfugiés du monde entier.

L’agence travaille dans plus de 130 pays et aide au bien-être des personnes déracinées. Sa mission principale est de protéger les droits fondamentaux de chaque personne. Elle veille notamment à ce que chacun puisse trouver un refuge dans un pays en sécurité afin d’y être protégé, intégré, avant de pouvoir rentrer dans son pays d’origine si on le souhaite.

Le HCR existe sur plusieurs continents et notamment en Afrique, où beaucoup de peuples sont persécutés et obligés de fuire leurs pays en guerre.

Pour soutenir l’UNHCR et faire un don, vous pouvez vous rendre sur le site de l’agence.

La situation en Ouganda

Début décembre, Christine and the Queens s’est rendue dans des centres du HCR, dans le sud-ouest de l’Ouganda. Elle y a fait la connaissance de personnes réfugiées de la République Démocratique du Congo. Elle raconte :

Ça a été un véritable choc de voir arriver un bus, puis un autre, et encore un autre, puis de voir une marée de jeunes femmes, d’enfants et de vieillards s’asseoir, épuisés, dans le centre d’accueil de Rwamwanja, qui sera désormais leur refuge – et ce sans qu’ils soient d’ailleurs certains de pouvoir le quitter un jour. Il est possible d’agir – chacune de nos voix peut aider à porter la leur. Nous ne pouvons pas ajouter à la violence de ces conflits une autre, plus terrible : celle du silence dans lequel ils sont trop souvent plongés. Prendre conscience des enjeux et faire entendre la voix des victimes est un premier acte militant, et il est essentiel.

Il est nécessaire de faire résonner ces histoires, pour que les conflits se comprennent de nouveau en tragédies humaines. C’est en tout cas ce que je considère comme un devoir, en tant qu’artiste et citoyenne.

En effet, la situation en RDC est terrifiante sans pour autant être médiatisée en Europe. Un nombre édifiant : 236 500. C’est le nombre de réfugiés congolais qui ont fui en Ouganda depuis 2012, comme l’explique cet article.

Christine a ensuite visité le Centre de la Jeunesse de Rwamwanja, soutenu par le HCR. On y organise notamment des ateliers musicaux :

Le centre pour la jeunesse recrée une évasion pour ces jeunes dont la vie manque cruellement de légèreté. C’est très émouvant de les voir s’emparer du théâtre, de la musique ou de la danse pour rêver de nouveau à un destin qui échapperait à la terrible réalité de la vie en exil, qui n’a pour eux aucun horizon.

Nous vous laissons découvrir leurs histoires à travers quelques tweets :

https://twitter.com/QueensChristine/status/943069812535767040

https://twitter.com/QueensChristine/status/943071145376534528

https://twitter.com/QueensChristine/status/943072310273167360

https://twitter.com/QueensChristine/status/943073252481687552

https://twitter.com/QueensChristine/status/943074654813597696

https://twitter.com/QueensChristine/status/943091608802775040

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *